Points ¤V Groupe d'activité Physique - Parkinson

Groupe d'activité physique - Parkinson

Cliniques Universitaires Saint-Luc

Service de Médecine Physique et de Réadaptation Motrice

Service de Neurologique

 

 

 

 

Un programme d'activités physiques pour prévenir les chutes

 

Progressive par nature, la maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs variés (bradykinésie, hypokinésie, tremblements, rigidité, et troubles posturaux) associés à un risque majoré de chute. Les troubles de la marche et les chutes représentent un risque individuel non négligeable de morbidité et de mortalité tout en générant un coût important pour la société. Dès lors, l’identification précoce d’un risque majoré de chute ainsi que l’amélioration de la fonction locomotrice constituent les principaux objectifs de la prise en charge.

 

30 séances d’activités physiques en groupe

  • La pratique d’activité physique peut réduire le risque de chute et ralentir la progression de la maladie. Pour cette raison, Saint-Luc propose aux patients souffrant de la maladie de Parkinson de participer à un programme d’activités physiques de 30 séances s’étalant sur 15 semaines (à raison de 2 séances/semaine).

 

  • Réalisées en groupe sous la supervision d’un kinésithérapeute et d’un ergothérapeute, les séances comprennent également des temps d’information consacrés à des problèmes pratiques rencontrés au quotidien permettant aux patients (et aux familles) de se confronter aux spécificités de chacun et de surmonter ensemble leur pathologie.

 

5 thématiques

  • Le programme d’activité physique comporte un ensemble d’exercices en accord avec les dernières recommandations de bonne pratique. Chaque semaine, les exercices proposés se consacrent à une thématique spécifique en rapport avec la maladie de Parkinson : marche, équilibre, endurance cardio-respiratoire, posture et étirement, double-tâche.

 

  • Tout en étant réalisés en groupe, ces exercices sont toutefois adaptés individuellement ; chaque participant disposant d’ailleurs d’un cardiofréquencemètre permettant de viser une intensité suffisante (60 à 80% de la fréquence cardiaque maximale).

 

  • A l’issue de la semaine, le kinésithérapeute et l’ergothérapeute proposent des exercices de mise en situation proches de la vie quotidienne et en accord avec le sujet traité. Chaque semaine, les participants reçoivent des fiches explicatives pour les zider à appliquer à la maison ce qu'il apprennent en séances.

 

Evaluation globale préalable

 

  • Avant d'entamer le programme, une visite chez un médecin de Médecine Physique sera prévue afin de réaiser une évaluation globale du patient. Ce qui permet d'avoir des mesures de références afin d'observer l'évolution de chacun à l'issue des séances d'exercices.

 

 

Plus d'informations

 

Dr Thibault Warlop

 

Médecin assistant clinicien candidat spécialiste

au Service de Médecine Physique et de Réadaptation Motrice

 

02 764 53 75 ou 02 764 16 50

thibault.warlop@uclouvain.be

 

 

Lieu

Cliniques Universitaires St-Luc

Avenue Hippocrate, 10

1200 Woluwe-Saint-Lambert

 

Deux fois par semaine durant 15 semaines (soit 30 séances)

Chaques mercredi et vendredi de 13:30 à 14:30

Plan d’accès Google

 

•(parking Hippocrate P1)

(bus 42 & 79)

via entrée principale

•(métro ALMA ligne 1)

via accès passerelle

(parking Esplanade P2)

•via entrée Esplanade

 

Quelle que soit l'entrée

suivre les indications intérieures

"Route 671"

au -2 / Service Orthopédie / Salle Vincent